vendredi 13 février 2009

Squaremusic Awards 2008

Le temps passe, mes amis ! Nous voilà déjà au crépuscule d'une décennie fort chargée pour le jeu vidéo et sa musique. L'année dernière, j'étais fier de couronner le succès de ce "petit nouveau" bourré de talent, Takeharu Ishimoto ! Cette année, rien de tel. Si les "20 ans" de Yôko Shimomura n'étaient pas là, que serait cette année 2008 pour la branche musicale de Square Enix ? Eh bien la preuve que la société patauge lentement mais sûrement, à ne pas vouloir sortir de jeux de nouvelle génération un tant soit peu présentables, préférant privilégier les productions frustantes sur DS. Ah, pour entendre une VGM brillante, ingénieuse, raffinée, chaleureuse, magique, puissante, fraîche... il faut aller voir ailleurs.

Bande originale de l'année
Sont nominées :
- Sigma Harmonics Original Soundtrack
- Infinite Undiscovery Original Soundtrack
- The Last Remnant Original Soundtrack
- Dissidia -Final Fantasy- Original Soundtrack
Et le vainqueur est :
- Aucune

C'est terrible, mais le choix m'est impossible. De ces quatre "meilleurs" albums, aucun ne réussit à foutre une volée aux autres pour se faire respecter. De petits défauts sont toujours là pour nuire à leur possible victoire. Sigma Harmonics est trop court, malgré les moments hamauzuesque (un synonyme de génial), Infinite Undiscovery a bien ses moments de gloire mais ils se cachent entre deux beuarg spécial Sakuraba, The Last Remnant n'a que peu de saveur (mais bravo à Sekito, qui a réussi à coller au terne du jeu) malgré des thèmes de combat rock fort sympathiques, et Dissidia navigue entre arrangements moyens et à peine bons, malgré des passages très réussis. Finalement, Sigma Harmonics a peut-être le défaut le moins fatal, mais je n'ai pas envie de saluer un Hamauzu en petite forme. Pour trouver la vraie bande originale de l'année en matière de VGM, il faut voir ailleurs !

Album arrangé de l'année
Sont nominés :
- The Black Mages III Darkness and Starlight
- drammatica -The Very Best of Yoko Shimomura-
- Valkyrie Profile -Covenant of the Plume- Arrange Album
- Chrono Trigger Orchestra Extra Soundtrack
Et le vainqueur est :
- drammatica -The Very Best of Yoko Shimomura-

Une victoire absolument écrasante, qui plus est. Pour fêter ses 20 années dans la profession, Yôko Shimomura a trouvé l'album à sa mesure. Intense et gracieux, puissante et magique, drammatica est tout cela. Et même plus. Le titre est en réalité la meilleure illustration de l'album, et même de ce vers quoi la compositrice tend lorsqu'on la laisse remplir le silence. Des marches triomphales de Front Mission aux thèmes majestueux de Kingdom Hearts, en passant par les mélodies fatales de Live A Live ou la douce nostalgie de Legend of Mana, la musicienne a déjà à son actif des monuments de la musique de jeu. (On en oublierait presque la regrettable absence de Parasite Eve.) Enrobée dans une superbe interprétation orchestrale, son œuvre gagne une cohérence qui lui rend dignement hommage. Avant de s'achever sur la promesse d'une nouvelle merveille, dénommée Final Fantasy Versus XIII.

Thème principal de l'année
Sont nominés :
- "The Remains of Time" (Sigma Harmonics) par Masashi Hamauzu
- "Prelude to Liberation" (Infinite Undiscovery) par Motoi Sakuraba
- "The First Awakening" arrangée (The Last Remnant) par Tsuyoshi Sekito
- "DISSIDIA" (Dissidia -Final Fantasy-) par Takeharu Ishimoto
Et le vainqueur est :
- "The First Awakening" arrangée (The Last Remnant)

Si la bande originale manque cruellement de saveur, le thème principal est une petite merveille. En tout cas, dans sa version arrangée disponible uniquement dans l'édition iTunes de l'album. Drôle de choix, mais il faut dire que "The First Awakening" en tant que première piste de l'album physique semble incomplète. Les percussions sont là, les chœurs aussi, les cordes en accompagnement itou, mais il manque une mélodie guerrière pour couronner le tout. C'est pour cela qu'il faut se tourner vers cette version arrangée, qui l'y ajoute. Ou bien, mais ce n'est qu'un passage, il y a le début du "Finale" (de toute façon, le reste est aussi géant). Dans tous les cas, Sekito nous offre un thème principal d'une excitante violence... Il fallait bien ça pour un jeu aussi belliqueux.

Chanson de l'année
Sont nominées :
- "Somnus" (Final Fantasy Versus XIII) par Andrea Hopkins
- "Transformation" (The World Ends with You) par Andy Mitchell
- "Harmonia vita" (Sigma Harmonics) par Aya Hirano
- "Cosmos"/"Chaos" (Dissidia -Final Fantasy-) par Your Favorite Enemies
Et le vainqueur est :
- "Cosmos"/"Chaos" (Dissidia -Final Fantasy-)

D'habitude, les chansons thème sont les premières dévoilées. Viennent longtemps après les noms des compositeurs. Et pourtant, les chansons de Dissidia n'ont eu droit à absolument aucune publicité, simplement une rapide mention sur le site officiel de la bande originale ! La théorie la plus probable est qu'elles ont été enregistrées et ajoutées vers la fin du développement. C'est sans oublier la méconnaissance totale du groupe canadien Your Favorite Enemies au Japon. Les choses ont dû changer, maintenant que le jeu caresse le million d'exemplaires vendus... Quoiqu'il en soit, "Cosmos" et "Chaos" sont deux pistes réjouissantes, composées par un Takeharu Ishimoto en mode "rock émo". Mais non, ne fuyez pas. C'est Ishimoto. Encore une fois bravo, M. Bête-de-travail, il y a dans ces pistes une sacrée ambiance, ce qui est d'autant plus étonnant quand on sait qu'il s'agit de thèmes de combat !

L'album que tout le monde a oublié/préféré oublier
Sont nominés :
- Final Fantasy IV Original Soundtrack
- Piano Collections Final Fantasy XI
- Final Fantasy Remix
- Valkyrie Profile -Covenant of the Plume- Original Sound Track
Et le vainqueur est :
- Piano Collections Final Fantasy XI

L'album fantôme. Joli quand on l'écoute, oublié quelques instants après. Certes, j'entends dire que c'est Final Fantasy Remix que l'on a "préféré oublier", mais là où cet album a du caractère (un peu trop, au goût de beaucoup), le piano collections de FFXI n'a rien de passionnant. Et ce malgré une sélection judicieuse, même si on peut lui reprocher d'ignorer les morceaux les plus "anciens" (autrement dit, ceux qui étaient aussi l'œuvre de Kumi Tanioka et Nobuo Uematsu). Quelques instants après la fin du disque, on a déjà d'autres mélodies en tête...

Prix de l'impatience 2009
Sont nominés :
- Dragon Quest IX (Kôichi Sugiyama)
- Final Fantasy XIII (Masashi Hamauzu)
- Kingdom Hearts: Birth by Sleep (Yôko Shimomura)
- The 3rd Birthday (Yôko Shimomura)
Et le vainqueur est :
- Final Fantasy XIII

Evidemment. Malgré tout l'admiration que j'ai pour Kôichi Sugiyama et la profonde affection que j'éprouve pour le travail de Yôko Shimomura, ils ne peuvent rien à côté de ce que Masashi Hamauzu concocte en secret depuis près de trois ans... Peut-être avons-nous trop d'espoir ? Mais tout ce qu'il a fait par le passé était touché par le doigt de Dieu (Sigma Harmonics, je t'absouds). Il n'y a pas de raison que cela s'arrête en si bon chemin. Et l'ouverture récente du site officiel du jeu démontre que tout ce que l'on peut attendre a de fortes chances d'arriver. Premier avant-goût de son travail le 16 avril prochain, date de l'arrivée de la démo japonaise. Et tant pis si le président de Square Enix éjecte le jeu de cette année 2009 vers la suivante d'une pichenette méprisante.

Spécial : Meilleur album de Motoi Sakuraba
Sont nominés :
- Forest of glass
- Star Ocean: First Departure Original Soundtrack
- Star Ocean: Second Evolution Original Soundtrack
- Tales of Symphonia: Knight of Ratatosk Original Soundtrack
- Tales of Vesperia Original Soundtrack
- Tales of Series Battle Arrange Tracks
- Tales of Series Piano Arrange Tracks
- Infinite Undiscovery Original Soundtrack
- Valkyrie Profile -Covenant of the Plume- Original Sound Track
- Valkyrie Profile -Covenant of the Plume- Arrange Album
- Tales of Hearts Original Soundtrack
Et le vainqueur est :
- Forest of glass

J'étais presque tenté de faire un grand coup du genre "aucun vainqueur !" tellement Motoi Sakuraba nous a usé cette année. Onze sorties à lui tout seul (et je n'ai pas inclus les albums promotionnels ou certains travaux collectifs) en l'espace d'un an, c'est ce que font certains compositeurs de VGM en une décennie. Bon, bon, c'est vrai, les deux Star Ocean, c'est de la triche. Les cinq Tales of, par contre... Cette série, qui s'apparente plus à une vidéoludicorrhée, s'accapare le compositeur à tel point qu'il se trouve obligé d'écrire la même chose faute de temps pour réfléchir. Le pire, c'est que c'est contagieux. Fort heureusement, Infinite Undiscovery survit au massacre et s'avère être son meilleur travail de l'année côté bandes originales, même s'il est à des années-lumière de ce qu'il a pu produire par le passé... Finalement, Forest of glass est la seule vraie respiration au sein de ces cuivres boueux et de cette débauche de vide. Avec un simple piano, le virtuose se réveille, et de ses doigts magiques coulent des paysages de verre à la touchante délicatesse. Avec l'espoir effacé que Star Ocean: The Last Hope nous surprenne...

2 commentaires:

Sanguinius a dit…

Je suis d'accord sauf pour FFXIPC, certes les arrangements manquent d'audace mais qu'est-ce donc face à cette merde de FFX Remix ? Peut-on seulement parler d'arrangements, ou tout simplement de mecs qui ont découvert les boites à rythme d'un bontempi 1990' ?

Et "Spécial : Meilleur album de Motoi Sakuraba" merci, j'ai bien rigolé !

Jérémie a dit…

Je me suis justifié d'avance pour FF Remix et FFXI PC ! C'est vrai que pour moi le premier est moins bon que le deuxième, mais j'ai tenu compte avant tout du "caractère". FF Remix a un petit côté posé voire planant qui ne m'a pas laissé insensible.